N’en faites pas une affaire personnelle: 2° accord toltèque

Quoiqu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle

Deuxième accord toltèque, quoiqu'il arrive n'enfaites pas une affaire personnelleQuoique les gens fassent disent, ressentent, ce sont leurs propres actions, pensées et ressentis : ils ne vous appartiennent pas.

Si nous en faisons une affaire personnelle, cela peut –être parce que nous avons donné notre accord pour que l’autre ait un pouvoir sur nous. Nous perdons alors notre pouvoir sur nous même.

En effet, comment seriez vous responsable de ce que les autres font ou disent ou ressentent ? Sommes nous dans le monde de l’autre ?

N’en faites pas une affaire personnelle, quoiqu’il arrive est un accord difficile à mettre en application quand nous sommes blessés par des propos désagréables, et d’autant plus si nous sommes des personnes hypersensibles.

Je vous présente 7 clés qui vous inciteront et vous guideront pour suivre cet accord !

1 Croyez y : A chacun, sa liberté et sa façon de concevoir le monde et la vie !

Nous avons chacun nos façons de concevoir le monde qui dépend de notre histoire personnelle. Nous n’avons pas à interpréter ce que l’autre fait dit ou pense, car nous ne sommes pas l’autre.

Chacun porte personnellement la responsabilité de ce qu’il dit, fait, pense, ou ressent

Et chacun est aussi libre de vouloir changer ou non sa vision du monde et des autres

Vous n’êtes donc pas responsables de ce que les autres disent pensent, ou font :

Déculpabilisez vous, et acceptez la différence, acceptez la vision du monde de l’autre.

2 N’enfaites pas une affaire personnelle, aimez vous comme vous êtes !

En faire une affaire personnelle, c’est avoir la croyance que l’autre personne exerce un pouvoir sur vous.

Vous pouvez avoir la croyance que quelqu’un peut arriver à faire que vous vous sentiez mal ou pas.

Lorsque vous avez cette croyance «  tu me fais sentir … », vous laissez les autres vous blesser vous même et vous perdez votre puissance, vous perdez votre pouvoir personnel.

Quand vous réagissez vis à vis du regard de l’autre, sans assumer votre responsabilité, vous perdez votre libre arbitre, vous perdez votre liberté d’être vous même, vous êtes en train de défendre vos croyances et votre vision du monde.

Alors, croyez que «  vous êtes » vous même, c’est ce qui compte le plus au monde : Aimez vous comme vous êtes, avec authenticité.

3 N’enfaites pas une affaire personnelle, et soyez bienveillant avec vous même

Quand vous faites une affaire personnelle de ce qui vous est dit, vous vous créez une souffrance, et pour rien !

Nous sommes avant tout des êtres humains, tous, avec nos blessures de la vie.

Il est normal de découvrir avec douleur quelque chose sur vous même ou sur l’autre,  ou bien une vérité sur quelque chose, sur une situation.

Alors, soyez en premier bienveillant et compatissant avec vous même !

soyez bienveillant avec vous mêmeFaites parler le Parent Nourricier qui est en vous,  qui va réconforter votre Enfant intérieur blessé, de la même manière qu’on console un petit enfant : offrez un «  contenant » à votre Enfant intérieur.

Et visualisez, écoutez, sentez ce Parent Nourricier réconfortant votre enfant intérieur.

C’est ainsi que vous accueillerez cette affaire personnelle qui vous cause souffrance, au lieu de la rejeter.

C’est en prenant l’habitude de l’accueillir que vous pourrez arrêter d’en faire une affaire personnelle, et vous arrêtez alors de souffrir pour rien.

L’accueillir vous amènera à vous décrocher de l’emprise que l’autre a sur vous, à vous responsabiliser, et à éviter de vous accrocher, parce que c’est votre être entier que vous accepterez, c’est votre nature humaine reliée à votre nature spirituelle que vous harmoniserez alors.

Prenez patience avant que la situation s’améliore, avec acceptation de ce qui est. : la réalité de l’autre et votre propre réalité qui ne sont pas au diapason.

Et vous trouverez l ‘action juste à réaliser si la situation ne s’améliore pas.

Prenons un exemple : quelqu’un ne vous respecte pas et vous parle mal. C’est un cadeau qu’il parte ! Ou c’est un cadeau que vous vous faites en partant !

4 N’enfaites pas une affaire personnelle,  et reprenez votre  Puissance ou Pouvoir Personnel

Libérez vous de l’emprise que l’autre a sur vous …

Et vous libérerez votre être profond.

Ce que les autres pensent disent ou ressentent, c’est leur problème !

Quand quelqu’un vous a parlé, et critiqué et que vous avez été blessé c’est parce que vos blessures intérieures se sont rouvertes, en réaction à ces propos.

Posez vous ces 4 questions à la manière de ce que nous enseigne Byron Katie*

  • 1 Est ce que je peux savoir que c’est vrai, est ce la réalité ce que cette personne a pensé et dit de moi ?
  • 2 Est ce que je peux absolument savoir que c’est vrai ?
  • 3 Quand je crois à ces dires de l’autre, comment je me sens, comment je réagis?
  • 4 Comment serais je si je ne donnais pas mon accord à ces dires ?

Même à l’intérieur de vous même, vos propres opinions sur vous même ne sont pas nécessairement vraies car elles sont guidées par votre système de croyance.

Alors profitez en pour faire le ménage dans votre système de croyances !

En faisant l’inventaire des accords internes que vous vous êtes passés suite à vos croyances   vous verrez que votre pensée en relation avec ces accords présente des incompatibilités ou des contradictions. Libérez vous en !

5 N’en faites pas une affaire personnelle  et développez une attitude + /+ : je suis OK, tu es OK, quoiqu’il arrive

« Je suis OK tu es OK », est la position de vie * à atteindre pour ne pas en faire une affaire personnelle

6 N’en faites pas une affaire personnelle vous permettra de « tenir la barre » de votre vie :

  • Prenez la responsabilité de votre vie, celle que vous voulez mener, en accord avec votre moi profond.
  • Croyez en votre propre capacité à effectuer des choix, et réagir de manière appropriée.
  • Sachez dire oui ou dire non à une situation, en toute conscience et en position de vie +/+, et n’ayez plus une confiance aveugle dans ce que les personnes disent ou font.

Vous pourrez dire je t’aime sans avoir peur d’être rejeté ou ridiculisé

Vous pourrez faire une demande sans craindre le non

Vous pourrez faire des choix, sans vous sentir coupable ou jugé

7 N’en faites pas une affaire personnelle vous amènera sur le chemin de la gratitude et de la paix intérieure

Vous serez sur le chemin de la paix intérieure, malgré les évènements extérieurs, et personne ne pourra vous la ravir !

Vous cultiverez la gratitude pour tous les évènements de la vie car vous saurez que dans chaque expérience que vous vivrez, vous en retirerez du bon, car grâce à ces expériences, vous pourrez rompre avec des accords ou croyances qui vous empêchent d’être libre !

Voici ci dessous quelques liens  de mots clés mentionnés dans l’article ou sur les accords toltèques:

qu’est ce que la position de vie ?

Qu’ est ce que le Parent Nourricier?

Le premier accord toltèque, pour en savoir plus

Comment rendre votre parole impeccable?

* Byron Katie a écrit un livre qui s’appelle : «  Aimer ce qui est » dans lequel elle développe ces 4 questions.

Diaporama

recevez gratuitement cet ebook  » Guérir votre blessure d’abandon

illustration

Télécharger gratuitement votre ebook " guérir votre blessure d'abandon"

About Chantal GUELLEC

Formée depuis de nombreuses années à la connaissance du fonctionnement de la personnalité humaine et de son développement grâce à l'Analyse Transactionnelle, je vous invite à me suivre sur le chemin des relations vraies, et de la sérénité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.