7 pistes pour déstabiliser une croyance limitante

déstabiliser une croyance limitante après l'avoir repérée et acceptéeAvant de nous plonger dans des pistes pour déstabiliser une croyance limitante…

 … Rappelons nous  ce qu’est une croyance, et d‘où elle vient.

Nos croyances se vivent comme des affirmations prises comme des faits objectifs.

Elles résultent de notre interprétation subjective du réel. Nous les avons imaginées, intégrées en nous, suite à tous les messages : messages vécus dans notre corps, entendus, intégrés dans nos sensations, depuis notre naissance. Elles font partie de nos décisions d’enfance sur la manière dont nous voulions vivre notre vie (notre «  scénario » en analyse transactionnelle).

Nous ne pouvons pas échapper aux croyances !

Elles appartiennent à l’inconscient, associées à des émotions sous jacentes. Nous y sommes « attachés », comme à une partie de notre «  identité ».

Vous les reconnaissez car elles sont généralistes :

Des préjugés : « on ne peut faire confiance en personne ».

Ou des illusions : je n’ai jamais de chance ; ou son contraire : « j’ai toujours de la chance ».

Le « on » ou le «  personne », « jamais » en témoignent.

Les croyances positives vous font aller de l’avant. Et les croyances négatives sont limitantes, accompagnées de problèmes, d’émotions désagréables.

Oui, vous voulez déstabiliser une croyance limitante, mais, comment cette croyance est-elle « remontée en surface » ?

  • Suite à des évènements, un conflit, vous avez mis des mots dessus.
  • Vous avez analysé objectivement les situations qui ont participé à cette prise de conscience de votre croyance.
  • Et puis, vous l’avez accepté comme telle,  vous avez compris son rôle, sa place dans votre vie.
  • Vous avez libéré les émotions qui l’accompagnent.

Enfin, vous voici prêt pour la deuxième étape :

Comment déstabiliser cette croyance limitante que vous avez repérée et qui pose problème ?

N’oubliez pas : changer de croyance, c’est modifier votre cadre de référence. C’est changer de repères !

Exemple : « je ne suis heureuse que par mon entourage qui me procure le bonheur ». Ou « Le bonheur vient des autres ».

 

  • 1 Posez vous les 2 premières questions de Byron Katie:

Est ce que c’est vrai ?

Est ce que je peux absolument savoir que c’est vrai ?

 

  • 2 Cherchez l’exception qui confirme la règle !

Le contre exemple !

 

  • 3 Quittez les généralités et revenez à des situations précises.

– Cherchez les «  preuves «  validant d’autres façons de voir : est ce que le bonheur est du au comportement des autres ?

 

  • 4 « Désidentifiez »  vous de la croyance.

« Vous » n’êtes pas « les autres ». Ni  votre croyance.

Vous avez votre propre identité : vous êtes « vous » à travers les changements que vous vivez.

Vivez la position de vie «  je suis OK, tu es OK ».

 

  • 5 Répondez aux 2 dernières questions de Byron Katie.

Comment je réagis quand je pense à cette croyance ?

Comment je me sens quand j’abandonne cette croyance ?

 

  • 6 Commencez à croire à autre chose.

nouvelle croyance positive , nouvelle façon d'envisager les situationsEnvisagez une autre façon, différente, de voir le bonheur, avec des exemples précis.

Y a –t-il d’autres sources de bonheur possibles ?

 

  • 7 Envisagez un accompagnement si vous vous sentez «  bloqué ».

Votre croyance déstabilisée, cherchez une croyance pour la remplacer : constructive, positive (sans inconvénients). La nature a horreur du vide !

Vous êtes prêts à l’action pour cette nouvelle étape !

ET vous, qu’avez vous expérimenté pour déstabiliser votre croyance?

Diaporama

recevez gratuitement cet ebook  » Guérir votre blessure d’abandon

illustration

Télécharger gratuitement votre ebook " guérir votre blessure d'abandon"

About Chantal GUELLEC

Formée depuis de nombreuses années à la connaissance du fonctionnement de la personnalité humaine et de son développement grâce à l'Analyse Transactionnelle, je vous invite à me suivre sur le chemin des relations vraies, et de la sérénité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.