Comment éviter de prendre votre rôle de Sauveur?

Comment éviter d'être sauveurSauveurs, évitez l’entrée dans un jeu psychologique : sortez votre trousse de secours !

Vos rôles préférentiels dans le jeu psychologique :

Parmi les 3 rôles du jeu psychologique ( Victime, Sauveur, Persécuteur) du triangle dramatique  de Karpman, vous avez  2 pôles préférentiels  quand vous jouez, qui vous permettent d’éviter le 3° rôle.

La Victime se plaint sans faire de vraies demandes.

Le Sauveur, affable, aide sans qu’on lui ait demandé quelque chose.

Le Persécuteur, agressif, défend ses droits.

(Pour mieux cerner ces 3 rôles, vous pouvez lire l’article suivant:   comment démarrent les conflits.)

Dans cet article, nous nous intéresserons au rôle préférentiel du Sauveur.

Soyez sans crainte, nous jouons tous à des jeux psychologiques. Ne vous culpabilisez pas, soyez bienveillant envers vous même lorsque vous êtes entré dans un jeu et si c’est avec un proche,  pour qui vous témoignez beaucoup d’amour et avec qui vous vivez en intimité, passez du jeu  psychologique au jeu d’ humour par exemple,  soyez honnêtes avec vous même, devenez vrai dans votre relation

 Quittez votre masque de Sauveur

Dans une relation, le Sauveur se mettra en position de vouloir régler le problème de l’autre à sa place, pensant qu’il n’est pas capable de résoudre lui même la situation.

Il porte l’émotion de l’autre à sa place et s’en sent responsable.

Pour éviter d’entrer dans ce rôle de sauveur, il s’agit de se poser 4 questions que Claude Steiner (Analyste Transactionnel) a appelé « la trousse de secours du Sauveur »

La trousse de secours du SAUVEUR :

  1. Est ce de ma responsabilité ?
  2. Est ce de ma compétence ?
  3. Ai je envie de le faire ? (Ecoutez votre enfant intérieur) 
  4. Y avait-il une demande (et une réelle demande, par une question clairement formulée) de la part de votre interlocuteur ?

Si vous répondez oui aux 4 questions, vous n’aurez pas de problème de sauvetage.

Si vous répondez non à l’une des questions particulièrement la dernière, vous risquez de vous embarquer pour un sauvetage.

Si vous répondez non à 2 questions, alors vous courez vers le sauvetage

Ces 4 questions vont permettre au futur Sauveur, de poser ses limites, d’avoir un véritable souci de l’autre au lieu de répondre a son point faible : un souci de l’autre qui cache la peur, l’angoisse (ou la croyance que ce n’est pas bien) de s’occuper de soi même et de son enfant intérieur.

C’est un apprentissage de savoir dire non, sans culpabilité, c’est apprendre l’affirmation de soi ! (Et cela s’appelle l’assertivité)

Orientez votre relation aux autres vers l’écoute empathique.

Pour éviter l’entrée dans le jeu, vous pourriez imaginer le dialogue interne suivant :

STOP !  Car dans cette situation, je sors du domaine de ma responsabilité

Je me retire : j’arrête de jouer les intermédiaires

Je sens que j’en ai mare ! J’ai besoin de ma liberté et de garder mon authenticité

Premiers pas de démarche personnelle pour éviter les jeux:

Prenez conscience de vos émotions, de vos besoins

Quand nous entrons dans un jeu, nous pensons souvent que nos émotions sont provoquées par autrui, ce qui nous permet de laisser la responsabilité de nos émotions aux autres, ou bien nous prenons les émotions de l’autre à notre compte, ce qui permet « d’oublier » les nôtres. Nous avons peur de communiquer, notamment communiquer sur nos émotions,  ou sur ce que nous désirons, nous n’avons pas appris formuler clairement nos besoins, que nous pourrions mettre en lumière grâce aux émotions qui nous animent. En effet, derrière les émotions se cachent des besoins insatisfaits.

C’est ainsi que nous ne faisons pas de demande claire lorsque nous communiquons, nous sommes nous même en confusion, ou en déni par rapport à nos émotions et nos besoins.

Ou bien nous offrons nos services, nos conseils alors que la personne n’a rien demandé.

En prenant conscience de vos émotions et de vos besoins sous jacents insatisfaits, vous faites le premier pas.

Ce sont vos sentiments qui vont vous renseigner sur les changements nécessaires.

Ce premier pas peut alors vous permettre de faire le deuxième pas :

Remettez vous en position de vie existentielle, OK/OK, du fond du cœur.

 » je suis OK, l’autre est OK lui aussi ». Pour le Sauveur, il s’agit de croire et de « savoir »  que l’autre est capable,  qu’il a les ressources en lui pour résoudre son problème.

( voir l’article sur les positions de vie existentielles, astuces pour vous ouvrir la position de vie OK-OK)

Ainsi, ces 2 pas vont vous aider à mettre en œuvre des comportements qui vont vous prévenir des jeux psychologiques.

Vous allez retrouver alors votre lucidité dans la situation, répondre par exemple uniquement sur les faits précis de la situation sans ajouter un quelconque message caché qui sera la porte ouverte au jeu psychologique.

Vous pourrez même si vous aimez l’humour, répondre avec humour à quelqu’un qui vous incite à entrer dans un rôle (et selon le contexte bien sûr).

 Prenez votre juste place dans votre relation, prenez soin de vous, de vos émotions, de vos besoins et de vos désirs profonds …

Diaporama

recevez gratuitement cet ebook  » Guérir votre blessure d’abandon

illustration

Télécharger gratuitement votre ebook " guérir votre blessure d'abandon"

About Chantal GUELLEC

Formée depuis de nombreuses années à la connaissance du fonctionnement de la personnalité humaine et de son développement grâce à l'Analyse Transactionnelle, je vous invite à me suivre sur le chemin des relations vraies, et de la sérénité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.