7 clés pour donner un signe de reconnaissance constructif

donner un signe de reconnaissance négatif et conditionnel7 clés pour donner un signe de reconnaissance constructif!

Le signe de reconnaissance vise à reconnaître l’autre, de façon non verbale ou verbale, de façon positive ou négative. 

En donnant un signe de reconnaissance négatif à quelqu’un, vous lui reprochez quelque chose, dans son comportement par exemple. Et cela n’est pas agréable à entendre.

Alors comment s’y prendre ? Comment arriver à une critique constructive et positive?

 

1.Equilibrez entre les signes de reconnaissance positifs et les signes négatifs.

Si vous voulez avoir une relation vraie, vous allez réguler la relation en disant AUSSI BIEN ce qui va bien que ce qui va moins bien. Vous allez faire grandir la relation dans sa profondeur et son intimité.

Comme l’être humain a tendance à se focaliser sur le négatif, il est très important de donner plus de signes de reconnaissance positifs que de négatifs.

Donnez  1 signe de reconnaissance négatif contre 3 positifs au moins . 

Certains disent même 1 pour 5 !

2. Ne donnez que des signes de reconnaissance négatifs conditionnels : sur le «  FAIRE »

Ne donnez pas de signes de reconnaissance négatifs inconditionnels c’est à dire sur « l’ÊTRE ». Nous ne sommes pas juges de  qui « EST » la personne avec qui nous entrons en relation :

Cette personne est unique, aimée, aimable, acceptable telle qu’elle est avec ses défauts et ses qualités.

Un signe de reconnaissance inconditionnel négatif est à l’origine de blessures profondes chez la personne qui le reçoit (même si elle fait comme si de rien n’était), car il touche à l’essence même de notre être.

3. Si vous êtes dans un accès de colère, suivez le proverbe :

«  Tournez 7 fois votre langue dans votre bouche avant de parler » !

Et si vous avez vraiment besoin de parler :

Dites de suite, « Je » suis,   suivi de votre sentiment – émotion (la colère par exemple est une émotion qui fait jaillir une réponse dans l’impulsivité)

Laissez un temps de pause,   le temps de laisser jaillir cette colère

Retournez dans la bienveillance, en position +/+, en voulant du bien de la personne (Des respirations conscientes vous y aideront)

Si vous y êtes arrivé, vous êtes calmé, alors continuez  si vous le sentez. Sinon, soyez très bref, et reportez à plus tard votre discussion

Très important : Donnez votre signe de reconnaissance négatif conditionnel  à partir du   «  Je ».

Je suis, je me sens, (Citez l’émotion, les sentiments d’ordre primaire, sans jugement implicite, parmi les principaux : colère, tristesse, peur) … Quand je vois ce comportement là, je ne suis pas d’accord avec ce comportement là (Donner le fait précis). Il est contraire à (mes valeurs par exemple).

4. Choisissez le moment opportun

Vous êtes calme et tranquille, vous avez accepté et intégré votre propre sentiment vis à vis de la personne à qui vous voulez donner votre signe de reconnaissance négatif, vous avez suffisamment de recul. Trouvez alors le temps opportun  pour parler avec la personne.

5. Utilisez les 5 qualités du signe de reconnaissance :

Ses 5 qualités : précis- argumenté, approprié, personnalisé, dosé, authentique.

Qualités du signe de reconnaissance

6 Utilisez la puissance du «  Je »

Vous citez le fait précis, vous dites ce que vous ressentez et vous expliquez en quoi le comportement est dysfonctionnel. En même temps vous utilisez les 5 qualités du signe de reconnaissance

Quand il s’est passé ça (citez le fait précis),

J’ai ressenti ça (Utilisez des émotions primaires, type   colère, ou tristesse, ou peur, n’impliquant pas de jugement)

Je n’accepte pas cette situation : elle  n’est pas conforme aux règle fixées, elle n’est pas conforme à mes valeurs de respect. …

Grâce à l’emploi du « Je » : vous vous positionnerez responsable de ce que vous dites.

Vous projetterez ce qui correspond à la réalité de la situation  que vous jugez objective », mais qui vient de votre propre subjectivité. La personne ne sentira pas agressée, et ce sera pour elle, un point de départ sur sa réflexion si elle désire réfléchir sur sa conduite.

Il y a toujours un grain de vérité dans votre narration  de la situation ! La personne responsable d’elle même le trouvera !

Cela sera à elle de gérer sa difficulté à recevoir les critiques. Ce n’est pas vous qui la prendrez en charge, mais écoutez là avec empathie :

Vous engagerez alors une communication fructueuse,  et en désirant ensemble discuter plus amplement du problème que vous avez soulevé avec la critique que vous avez émise,  celle ci deviendra alors constructive et positive.

7. Exercez vous !

8. Lâchez prise …

… Si la personne est de mauvaise foi, laissez la à sa responsabilité et à sa conscience, lâchez prise :

Vous pouvez vous changer vous même, mais vous n’avez pas le pouvoir de changer les autres.

Penser ainsi est très déculpabilisant.

Si la situation se répète, posez vous la question : « Pourrais je la compter désormais parmi mes amis, est ce que je peux faire confiance à une personne de mauvaise foi ? »

Si vous n’arrivez pas à vous « séparer » ou à vous éloigner d’elle alors que vous en avez la liberté et le choix, c’est peut-être parce que vous avez à changer des schémas comportementaux, issus de croyances inconscientes. C’est peut-être parce que vous obtenez d’elle des signes de reconnaissance, et même si ils sont négatifs, vous les prenez car vous êtes en déficit dans votre besoin de signes de reconnaissance.

C’est ainsi que vous avez à apprendre à vous donner vous même des signes de reconnaissance, en demander à des personnes de confiance, fidèles, bienveillantes, et de bonne foi !

Et Si c’est une personne que je suis obligé de rencontrer dans mon travail par exemple, ou dans ma famille, je veillerai à avoir le contact minimal obligé avec elle.

« Je ne peux rien faire pour changer les autres, mais chose étrange, quand je change moi même, ils changent à leur tour  »  Carl ROGERS

 

Diaporama

recevez gratuitement cet ebook  » Guérir votre blessure d’abandon

illustration

Télécharger gratuitement votre ebook " guérir votre blessure d'abandon"

About Chantal GUELLEC

Formée depuis de nombreuses années à la connaissance du fonctionnement de la personnalité humaine et de son développement grâce à l'Analyse Transactionnelle, je vous invite à me suivre sur le chemin des relations vraies, et de la sérénité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.